« Transférés » de Kate Blair

Catégories Mon avis

Aujourd’hui, je vais vous donner mon avis sur le livre « Transférés » de Kate blair aux éditions Michel Lafon. Son résumé m’a convaincu de l’acheter car je le verrais très bien en film de science-fiction.

D’ailleurs, il m’a fait penser à la série « Black Mirror » car, il exploite des sujets qui pourraient arriver dans le futur. Ici le sujet du livre, c’est le transfert des maladies sur les criminels. Le niveau de maladie dépend de la gravité de l’acte. C’est-à-dire que cela peut aller du rhume, à la gastro, au choléra, au cancer, etc. On peut aussi bien transposer une maladie légère que mortelle…

J’ai passé un bon moment à lire ce livre, il se lit très facilement mais il m’a semblé trop court. Je trouve cela dommage, car la morale de l’histoire est excellente. Le sujet est peu commun, mais on a l’impression qu’il manque une dose de quelque chose pour que le livre soit bien. Le sujet principal du transfert de maladie a été mal exploité pour ma part, l’auteur aurait peut-être du accentué un peu plus l’histoire des transferts. Et peut-être moins exploiter la relation de l’héroïne avec son père.

En ce qui concerne les personnages, ils sont attachants (surtout Galien). Le personnage de Talia peut énerver comme plaire, mais pour ma part beaucoup de ses actes maladroits m’ont agacé. J’ai surtout aimé la relation qu’elle entretient avec son père qui est touchante.

En bref, j’ai aimé cette lecture par son originalité mais j’en ressors frustrée car il n’est pas assez approfondi.

Note : 2/5

Résumé

Dans un futur proche, l’humanité a trouvé le moyen de soigner toutes les maladies : les transférer aux criminels, dont la quasi-totalité vient des ghettos, maintenus au ban d’une société qui touche à la perfection.

C’est dans ce monde qu’est née Talia Hale. À 16 ans, elle est la fille chérie d’un politique qui se voit déjà Premier ministre d’Angleterre. Atteinte d’un simple rhume, au plus grand dégoût de son entourage, elle doit subir son premier transfert. Mais à l’hôpital, Talia sauve une petite fille d’une agression. Une petite fille qui vit seule avec son grand frère, Galien, dans les ghettos.

Grâce à Galien, Talia découvre l’envers du décor et l’horreur d’un système où seuls les plus riches ont le droit à la santé. Pour changer une société où la frontière entre bien et mal est plus floue que jamais, Talia devra briser le cocon doré dans lequel elle a grandi et combattre tout ce en quoi elle a toujours cru… y compris son propre père. Le monde parfait a un prix

Laisser un commentaire