Décollage direction PHOBOS T1 !

Catégories Mon avis

(Pas de spoil)

Salut à tous j’espère que vous avez passé de bonne fêtes de Noël, et surtout bonne année ! Depuis pas mal de temps, la saga Phobos a fait énormément de bruit avec la sortie du tome 4. Au début je ne comptais pas le lire car je n’aime pas trop les livres de science-fiction mais à force de le voir sur les réseaux sociaux je me suis dit : « bon si cela fait autant de bruit sur les réseaux sociaux il faut que je me lance 😉 ».

J’ai eu le plaisir de faire une lecture commune avec @nuances.de.magie et @cassies_heart. C’était ma première lecture commune et c’était tellement bien qu’on retente l’expérience pour toute la saga de Phobos 😮 Merci à vous le filles j’ai passé un super moment et c’est pas terminé 😉

Voici mon avis sur Phobos tome 1 :

Phobos c’est juste LE livre qui m’a tenu en haleine, il y a un tel suspense à chaque chapitre que l’on a du mal à se décrocher de cette pépite. Je me suis même surprise à piquer quelques coups d’œil dans les chapitre suivants haha x) Au début, j’ai été un peu réticente sur le sujet de la téléréalité dans l’espace mais le sujet est tellement bien traité qu’elle s’est envolé dès les premières pages. Victor Dixen, l’auteur à une superbe écriture qui nous plonge dans cette aventure, j’avais l’impression d’être une candidate et de participer à l’mission avec Leonor J

J’ai beaucoup aimé le choix de Dixen que l’on puisse voir la retombée de la chaine Genesis sur terre et à la fois la vie sur le Cupido. Le seul bémol c’est le manque de précision sur les 12 prétendants, c’est le seul point ou j’aurais voulu en apprendre davantage. Ce manque de précision s’est ressenti au début et un peu au milieu car je me perdais dans les personnages. Mais ne vous inquiétez pas le livre est tellement envoutant et addictif que c’est vraiment un petit bémol.

Alors je vous invite à décoller direction Mars et vous n’allez pas le regretter 😉

Résumé :

Six prétendantes d’un côté.

Six prétendants de l’autre.

Six minutes pour se rencontrer.

L’éternité pour s’aimer.

Ils sont six filles et six garçons, dans les deux compartiments séparés d’un même vaisseau spatial.

Ils ont six minutes chaque semaine pour se séduire et se choisir, sous l’œil des caméras embarquées.

Ils sont les prétendants du programme Genesis, l’émission de speed-dating la plus folle de l’Histoire, destinée à créer la première colonie humaine sur Mars.

Léonor, orpheline de dix-huit ans, est l’une des six élues.

Elle a signé pour la gloire.

Elle a signé pour l’amour.

Elle a signé pour un aller sans retour.

Même si le rêve vire au cauchemar, il est trop tard pour regretter

Laisser un commentaire