CARAVAL

Waouh, …juste waouh ce livre m’a téléporté dans un univers magique d’où je ne voulais absolument pas revenir. A telle point que je ne l’ai pas lâché et qu’en trois jours c’était finis !

Revenons à l’histoire, chaque année Scarlett envoie des lettres à un certain Légendes, le maître du jeu, pour participer au célèbre spectacle Caraval. Jusqu’à présent elle n’avait aucune réponse mais des années après elle reçoit enfin une réponse : des invitations pour Caraval.

Scarlett et sa petite sœur Tella vivent sur une île recluse de tous avec un père de plus en plus tyrannique. En ce qui concerne les caractères, je me suis mise totalement à la place des personnages puisque j’ai moi-même une petite sœur. Heureusement elle n’a pas le même caractère que Tella, qui m’a agacé par son comportement. D’un caractère naïf, fugace et têtu elle en fait voir de toutes les couleurs à la pauvre Scarlett qui doit la protéger de tous danger. L’univers de Caraval m’a de suite plus, et cela m’a énormément fait pensée à « Charlie et la chocolaterie ».

J’ai adoré le personnage de Julian que vous découvrirez vous-même car je ne veux pas trop en dire 😉 La complexité de Caraval, les décors, les règles du jeu se révèlent finalement très bien expliqué par l’auteur. Elle sait exactement où nous emmener et elle nous transporte dans un monde totalement différent de ce que j’ai pu voir ou lire.

C’est la première fois que je me dit que l’auteur à fait un travail de fou pour avoir imaginé Caraval 😮

Merci aux Bookstagrameuses et surtout à cette communauté de malade qui m’a fait découvrir toutes ces pépites comme Caraval 😀

Voici le résumé :

Depuis qu’elle a dix ans, Scarlett envoie des lettres au maître de Caraval, Légende, pour qu’il vienne donner son extraordinaire spectacle sur son île. Alors qu’elle a dix-sept ans et qu’elle est sur le point de se marier avec un inconnu, le maître de Caraval lui répond enfin. Il l’invite, elle et sa sœur Donatella à venir sur l’île des Songes pour voir le spectacle… Mais leur père, un homme tyrannique, refuse qu’elles s’y rendent.

Aidées par Julian, un marin, les deux sœurs s’échappent. Mais quand le bateau accoste sur l’île des Songes, Donatella a disparu, enlevée par Légende. Scarlett découvre que cette année le spectacle prend la forme d’un jeu dont le but est de retrouver sa sœur. Le gagnant verra son souhait le plus cher exaucé. Prête à tout pour sauver sa sœur, Scarlett accepte de participer, aidée par Julian. La jeune fille découvre alors un monde troublant, empreint de magie. Scarlett a beau savoir que tout ce qui se passe à Caraval n’est qu’un jeu, elle se retrouve bientôt empêtrée dans un univers à cheval entre rêve et réalité.

Finalement, dans ce monde, Scarlett n’est sûre que d’une chose : si elle ne retrouve pas sa sœur avant que les cinq nuits du jeu soient écoulées, celle-ci disparaîtra pour toujours…

 

 

 

Décollage direction PHOBOS T1 !

(Pas de spoil)

Salut à tous j’espère que vous avez passé de bonne fêtes de Noël, et surtout bonne année ! Depuis pas mal de temps, la saga Phobos a fait énormément de bruit avec la sortie du tome 4. Au début je ne comptais pas le lire car je n’aime pas trop les livres de science-fiction mais à force de le voir sur les réseaux sociaux je me suis dit : « bon si cela fait autant de bruit sur les réseaux sociaux il faut que je me lance 😉 ».

J’ai eu le plaisir de faire une lecture commune avec @nuances.de.magie et @cassies_heart. C’était ma première lecture commune et c’était tellement bien qu’on retente l’expérience pour toute la saga de Phobos 😮 Merci à vous le filles j’ai passé un super moment et c’est pas terminé 😉

Voici mon avis sur Phobos tome 1 :

Phobos c’est juste LE livre qui m’a tenu en haleine, il y a un tel suspense à chaque chapitre que l’on a du mal à se décrocher de cette pépite. Je me suis même surprise à piquer quelques coups d’œil dans les chapitre suivants haha x) Au début, j’ai été un peu réticente sur le sujet de la téléréalité dans l’espace mais le sujet est tellement bien traité qu’elle s’est envolé dès les premières pages. Victor Dixen, l’auteur à une superbe écriture qui nous plonge dans cette aventure, j’avais l’impression d’être une candidate et de participer à l’mission avec Leonor J

J’ai beaucoup aimé le choix de Dixen que l’on puisse voir la retombée de la chaine Genesis sur terre et à la fois la vie sur le Cupido. Le seul bémol c’est le manque de précision sur les 12 prétendants, c’est le seul point ou j’aurais voulu en apprendre davantage. Ce manque de précision s’est ressenti au début et un peu au milieu car je me perdais dans les personnages. Mais ne vous inquiétez pas le livre est tellement envoutant et addictif que c’est vraiment un petit bémol.

Alors je vous invite à décoller direction Mars et vous n’allez pas le regretter 😉

Résumé :

Six prétendantes d’un côté.

Six prétendants de l’autre.

Six minutes pour se rencontrer.

L’éternité pour s’aimer.

Ils sont six filles et six garçons, dans les deux compartiments séparés d’un même vaisseau spatial.

Ils ont six minutes chaque semaine pour se séduire et se choisir, sous l’œil des caméras embarquées.

Ils sont les prétendants du programme Genesis, l’émission de speed-dating la plus folle de l’Histoire, destinée à créer la première colonie humaine sur Mars.

Léonor, orpheline de dix-huit ans, est l’une des six élues.

Elle a signé pour la gloire.

Elle a signé pour l’amour.

Elle a signé pour un aller sans retour.

Même si le rêve vire au cauchemar, il est trop tard pour regretter

« Eden » de Candice Fox

Edition : Michel Lafon

Prix : 19,95€

« La justice, c’est bien. La vengeance c’est mieux » C’est cette citation qui m’a attiré tout de suite lorsque je l’ai vu dans une librairie. Et lorsque j’ai vu que c’était un thriller alors je n’ai pas hésité une seconde et je l’ai acheté J  Sauf que dans mon empressement je n’ai pas vu qu’il s’agissait du tome 2… Ce n’est qu’au milieu de mon livre que j’ai compris qu’il y avait un tome 1 car quelques fois et heureusement c’était rare il y avait des allusions à une histoire passée. Mais franchement même si je n’ai pas lu le tome 1 je n’ai pas eu des soucis de compréhension car l’auteur résume bien le tome 1.

En ce qui concerne l’histoire, c’est la première fois que je lis un livre où l’atmosphère est rude, quand je dis rude c’est dans le sens « drogue, Prostitué, Délinquant et réseaux ». Il y’avait des descriptions tellement précises que j’en avais mal au cœur.

Tout au long de l’histoire, on alterne de façon fluide entre le passé d’Hadès et des enquêtes d’Eden. Je n’ai pas eu de coup de cœur sur ce livre malgré les avis positifs sur Internet. J’ai surtout aimé les retours dans le passé d’Hadès et moins l’enquête. Je reste un peu sur ma faim car une fois le tueur découvert on n’a aucune explication ni justification. J’aurais aimé en savoir plus sur le personnage d’Eden vu que c’est quand même le titre du livre. C’est pour cela qu’avec toutes ses incertitudes j’espère qu’il y aura un 3ème tome !

Résumé 

Après sa dernière affaire en date où plusieurs jeunes femmes ont trouvé une mort brutale à Sydney, Frank suit une psychothérapie pour pouvoir réintégrer la police. Eden, sa coéquipière toujours aussi inflexible, est envoyée en infiltration dans une ferme perdue dans le bush afin d’enquêter sur la disparition de trois jeunes filles. Elles ont toutes en commun d’avoir travaillé dans ce refuge de marginaux, sous les ordres d’un fermier proxénète.

Frank la surveille néanmoins à distance. Il comprend très vite qu’Eden est en mauvaise posture lorsqu’elle ne répond plus à ses messages. Et malgré les conseils de sa psy, la jolie Imogen, Frank se lance au-devant d’ennuis qui mettront à nouveau sa santé mentale et la vie d’Eden en jeu…

La cité de l’oubli de Sharon Cameron

Franchement cette couverture on en parle ? Ce livre est juste magnifique avec cette couverture bleue c’est ce qui m’a fait craquer 😮

Mon avis est assez mitigé… J’ai eu beaucoup de mal sur le début du livre limite je m’ennuyais car il n’y avait pas assez d’actions, trop de descriptions en longueur…

On reste un peu sur sa faim, l’auteur aurait pu mieux décrire l’univers de la ville de Canaan car on ne sait pas par exemple comment fonctionne l’horloge à eau, ni le fonctionnement des métiers etc… A partir de la page 200, j’ai commencé à vraiment apprécier ma lecture une fois que l’intrigue s’est mis en place.

En bref si cette lecture vous tente n’abandonnez pas et persistez jusqu’à les 200 premières pages 😉

Résumé :

Tous les douze ans, les habitants de Canaan subissent l’Oubli, un mystérieux phénomène qui efface leur mémoire. Pas celle de Nadia. Elle seule n’a pas oublié. Elle seule se souvient que se père a profité de ce bouleversement pour l’abandonner… Le nouvel Oubli approche. Nadia doit percer le secret de cette fatalité avant que sa famille ne vole à nouveau en éclats. Avant que la ville ne sombre encore une fois dans le chaos.

 

 

« Transférés » de Kate Blair

Aujourd’hui, je vais vous donner mon avis sur le livre « Transférés » de Kate blair aux éditions Michel Lafon. Son résumé m’a convaincu de l’acheter car je le verrais très bien en film de science-fiction.

D’ailleurs, il m’a fait penser à la série « Black Mirror » car, il exploite des sujets qui pourraient arriver dans le futur. Ici le sujet du livre, c’est le transfert des maladies sur les criminels. Le niveau de maladie dépend de la gravité de l’acte. C’est-à-dire que cela peut aller du rhume, à la gastro, au choléra, au cancer, etc. On peut aussi bien transposer une maladie légère que mortelle…

J’ai passé un bon moment à lire ce livre, il se lit très facilement mais il m’a semblé trop court. Je trouve cela dommage, car la morale de l’histoire est excellente. Le sujet est peu commun, mais on a l’impression qu’il manque une dose de quelque chose pour que le livre soit bien. Le sujet principal du transfert de maladie a été mal exploité pour ma part, l’auteur aurait peut-être du accentué un peu plus l’histoire des transferts. Et peut-être moins exploiter la relation de l’héroïne avec son père.

En ce qui concerne les personnages, ils sont attachants (surtout Galien). Le personnage de Talia peut énerver comme plaire, mais pour ma part beaucoup de ses actes maladroits m’ont agacé. J’ai surtout aimé la relation qu’elle entretient avec son père qui est touchante.

En bref, j’ai aimé cette lecture par son originalité mais j’en ressors frustrée car il n’est pas assez approfondi.

Note : 2/5

Résumé

Dans un futur proche, l’humanité a trouvé le moyen de soigner toutes les maladies : les transférer aux criminels, dont la quasi-totalité vient des ghettos, maintenus au ban d’une société qui touche à la perfection.

C’est dans ce monde qu’est née Talia Hale. À 16 ans, elle est la fille chérie d’un politique qui se voit déjà Premier ministre d’Angleterre. Atteinte d’un simple rhume, au plus grand dégoût de son entourage, elle doit subir son premier transfert. Mais à l’hôpital, Talia sauve une petite fille d’une agression. Une petite fille qui vit seule avec son grand frère, Galien, dans les ghettos.

Grâce à Galien, Talia découvre l’envers du décor et l’horreur d’un système où seuls les plus riches ont le droit à la santé. Pour changer une société où la frontière entre bien et mal est plus floue que jamais, Talia devra briser le cocon doré dans lequel elle a grandi et combattre tout ce en quoi elle a toujours cru… y compris son propre père. Le monde parfait a un prix

Saga de Camilla Lackberg

Cet été, et comme chaque été, je profite de mes vacances pour lire, lire et encore lire. C’est le seul moment de l’année où je me sens en totale détente : Soleil, Livres, vacances : le rêve 🙂

Pourquoi je vous parle de cela ?

Parce que juste avant l’été, on m’a conseillé de lire la série de 10 livres de Camilla Lackberg et « ô joie » j’ai suivi ce conseil. Durant les deux mois, j’ai carburé et j’ai lu quasiment toute la série de Lackberg. Résultat ? La série était tellement captivante que j’en oubliais le soleil qui lui ne m’a pas épargné x)

Comme il y a 10 tomes, je ne vais pas vous faire un avis pour chaque sinon on ne vas pas s’en sortir :p Mais je vais surtout parler de l’univers de cette série (préparez-vous).  Ne vous inquiétez pas, je n’en dirais pas trop juste pour vous donner envie de le lire par la suite 😉

Tous les tomes se déroulent en Suède dans la petite ville côtière de Fjällbacka. Tout le long de la série, on a une atmosphère scandinave avec des paysages nordique qui nous transportent totalement. On suit livre après livre l’histoire d’Erica Falck le personnage principal qui malgré elle est toujours impliquée dans des enquêtes policières. Elle est auteur biographique d’où son naturel pour fouiller et pour chercher les indices.

J’ai particulièrement apprécié la construction des enquêtes policières. Elles sont toujours bien tournées et incitent à ce que les lecteurs se posent des questions ou fassent des suggestions sur les meurtriers. Le tome 1 « La princesse de glace » a même obtenu un lauréat du grand prix de littérature policière en 2008.

Pour ceux ou celles qui veulent lire la série de livres mais qui sont réfractaires au volume des livres, je viens juste de me renseigner…Elle existe en BD, il faut que je me la procure vite :oo.

Voici le lien pour le tome 1 : https://livre.fnac.com/a6111002/Leonie-Bischoff-La-princesse-des-glaces

Cette série est l’un de mes plus gros coups de cœur et je lui attribuerais une note de 4,3/5 ce qui est largement mérité. Je qualifierais ces livres comme des romans à la fois policiers, thrillers mais aussi humains (qu’est-ce qu’elle raconte ?). Humains car l’auteur s’intéresse à tous les personnages, dans chaque tome on va connaitre plus en profondeur l’un des personnages avec son passé, son histoire. On ressent dans les livres que l’auteur a pris le soin de travailler chacun de ses personnages avec beaucoup d’attention.

Voici le résumé

Erica Falck, trente-cinq ans, auteur de biographies installée dans une petite ville paisible de la côte ouest suédoise, découvre le cadavre aux poignets tailladés d’une amie d’enfance, Alexandra Wijkner, nue dans une baignoire d’eau gelée.
Impliquée malgré elle dans l’enquête (à moins qu’une certaine tendance naturelle à fouiller la vie des autres ne soit ici à l’œuvre), Erica se convainc très vite qu’il ne s’agit pas d’un suicide. Sur ce point – et sur beaucoup d’autres -, l’inspecteur Patrik Hedström, amoureux transi, la rejoint.
A la conquête de la vérité, stimulée par un amour naissant, Erica, enquêtrice au foyer façon Desperate Housewives, plonge clans les strates d’une petite société provinciale qu’elle croyait bien connaître et découvre ses secrets, d’autant plus sombres que sera bientôt trouvé le corps d’un peintre clochard – autre mise en scène de suicide.
Au-delà d’une maîtrise évidente des règles de l’enquête et de ses rebondissements, Camilla Läckberg sait à merveille croquer des personnages complexes et – tout à fait dans la ligne de créateurs comme Simenon ou Chabrol – disséquer une petite communauté dont la surface tranquille cache des eaux bien plus troubles qu’on ne le pense.

« Night School » de C.J. Daugherty

Aujourd’hui je vais vous présenter l’un de mes coups de cœur : Night School. J’ai lu beaucoup de romans sur le thème du lycée et je ne vous cache pas que lorsque j’ai lu le résumé je me suis dit : un de plus encore…

Je me suis lancée et je ne regrette absolument pas car ce petit bijoux une fois que vous le commencer impossible de le lâcher. Il est juste WAOUHHH. Ce livre m’a juste bluffé par son histoire, par ses personnages tout uniques les uns que les autres et surtout les péripéties qui se multiples au fil des pages. L’auteur a su rendre ce livre complétement addictif.

Au début du livre, on s’attache beaucoup au personnage principal allie Sheridan qui se présente comme une dure à cuire mais pas tant que sa finalement 😉

L’atmosphère oppressante et à la fois magique de l’école rend le climat haletant et me rappelle beaucoup Harry Potter. Tout le long de l’histoire, il y a de plus en plus de mystère sur cette fameuse école, sur les personnages en eux même. Chaque personne à une histoire qu’on découvre au fur et à mesure et au final on s’attache à tous les personnages. C’est limite si on se croit dans le livre tellement on les connait par la suite haha. Je ne vous dis rien de plus sur l’histoire car je n’ai pas envie de vous spoiler 😉

Eh oui c’est ce qui en fait un livre absolument génial, bluffant et surtout envoutant car quand vous le commencez et bien le seul moyen d’apaiser le suspense : c’est de le continuer jusqu’au tome 5 (ouiii il y a 5 tomes haha).

Résumé 

Qui croire quand tout le monde vous ment ?

Le premier tome de la série événement publiée dans plus de vingt pays, et déjà best-seller en Allemagne et en Angleterre !

Allie Sheridan déteste son lycée. Son grand frère a disparu. Et elle vient d’être arrêtée. Une énième fois. C’en est trop pour ses parents, qui l’envoient dans un internat au règlement quasi militaire. Contre toute attente, Allie s y plaît. Elle se fait des amis et rencontre Carter, un garçon solitaire, aussi fascinant que difficile à apprivoiser…

Mais l’école privée Cimmeria n’a vraiment rien d’ordinaire. L’établissement est fréquenté par un fascinant mélange de surdoués, de rebelles et d’enfants de millionnaires. Plus étrange, certains élèves sont recrutés par la très discrète Night School, dont les dangereuses activités et les rituels nocturnes demeurent un mystère pour qui n’y participe pas. Allie en est convaincue : ses camarades, ses professeurs, et peut-être même ses parents, lui cachent d’inavouables secrets. Elle devra vite choisir à qui se fier, et surtout qui aimer…

En bref : Aller vite acheter ce roman ils ne vont décevra pas. Je vous recommande vraiment ce livre qui, j’en suis sûr, ne pourra que vous captiver et vous plaire.

Auteur : C.J. Daugherty

Maison d’édition : Robert Laffont

Prix : 17,90 €

 

« What Light » de Jay Asher

Cela fait plusieurs jours que je réfléchis à comment vous donner mon avis sur le livre. C’est bien la première fois que je ne sais pas comment qualifier mon avis sur un livre. Que dire de ce roman. Alors pour commencer revenons au début du pourquoi je l’ai acheté.

J’étais à la Fnac, j’errais à la quête de nouveaux livres et là je tombe sur une couverture qui m’a de suite beaucoup plus. Le livre s’intitule « What Light » de Jay Asher au édition Michel LAfon. Et je vois en plus de sa belle couverture que l’auteur n’est autre que l’auteur de « 13 Reason Why » Jay Asher. J’ai adoré cette série, elle m’a beaucoup touché car elle aborde le sujet de l’harcèlement scolaire qui est un vrai sujet d’actualité et qui touche de plus en plus de personne aujourd’hui. Bref je passe à la caisse contente de mon achat.

« What light » raconte l’histoire d’une jeune fille nommée Sierra qui vit dans une ferme de sapin tenue par ses parents. Chaque année et chaque Noël ils partent vendre leurs sapins en Californie. Et c’est là qu’elle rencontre Caleb.

L’histoire d’amour et l’évolution de leur relation ne m’a pas touché ni surprise car j’ai eu une impression de déjà-vu. J’ai eu beaucoup de mal à lire ce livre car il n’y a pas réellement de surprise.  On sait déjà ce qui va se passer dans la suite et c’est ce qui est vraiment dommage dans ce livre. Je pensais tomber sur un livre plein de rebondissement comme l’avait fait Jay Asher pour 13 Reason Why. Le point positif que j’ai pu trouver c’est qu’on retrouve l’atmosphère de Noël. Je le recommande si vous voulez lire un livre pas prise de tête bien au chaud devant la cheminée avec une bonne tasse de chocolat chaud.

Voici ci-dessous le résumé que j’ai pu trouver sur internet. C’est dommage car lorsque l’on regarde sur la 4ème couverture du livre il n’y a pas de résumé seulement quelque phrase qui suggère une histoire d’amour.

Résumé

La famille de Sierra gère une ferme de sapin de Noël dans l’Oregon. C’est un cadre plutôt bucolique pour une fille qui grandit ici. Sauf que chaque année ils rejoignent leur seconde maison en Californie pour vendre leurs lots de sapin de Noël pour la saison. Ainsi, Sierra vit deux vies : sa vie dans l’Oregon et sa vie à Noël. En laisser une, entraîne toujours un manque.

Jusqu’à ce Noël particulier, quand Sierra rencontre Caleb, et une vie en éclipse une autre.

Caleb n’a pas la réputation d’être un garçon parfait : il y a quelques années de ça, il a commis une énorme erreur et a payé pour cela depuis. Mais Sierra voit au-delà du passé de Caleb et devient déterminée à l’aider à trouver le pardon et, peut-être, la rédemption. Les désapprobations, les fausses idées et les soupçons tourbillonnent autour d’eux, Caleb et Sierra découvrent alors la seule chose qui transcende tout le reste : le véritable amour.

J’espère que vous passez un bon week-end

Avez-vous lu « What light » ?

Je serais intéressé pour ceux qui l’ont lu de connaitre leurs avis. Pour cela laissez-moi un commentaire ou prenez contact avec moi sur mon compte instagram « Petitlubooking ». 

 

 

«Derrière toi» de Sibel Hodge

Hello tous le monde !

J’espère que votre dimanche commence bien, qui dit dimanche dit lecture et repos.
Pour ma part c’est repas en famille ❤
Je voulais vous parler d’un livre que j’ai lu cette été et que j’ai beaucoup aimé 🙂 Il s’agit de «Derrière toi» de Sibel Hodge.
Ce n’est pas un coup de coeur mais j’ai beaucoup apprécié le suspense de l’histoire. Pendant toute la lecture je me disais « pourquoi personne ne la croit ? ». Et en plus pour une fois, l’histoire commence directement à être palpitante contrairement à certains livres qui sont super long à commencer.

Si jamais l’envie de lire ce livre vous tente vous risquez de détester certains personnages.

Résumé

«Lorsque Chloe Benson se réveille, elle réalise qu’elle a été enlevée et qu’elle est retenue prisonnière dans une tombe souterraine, incapable de se souvenir de ce qui s’est passé. Elle parvient à s’enfuir mais personne ne la croit – ni la police, ni les médecins et encore moins son mari, Liam. Lorsqu’elle soupçonne que Liam lui ment, Chloe est obligée de faire un retour en arrière sur son passé, sur ce qu’elle a fait pour découvrir la vérité et rester vivante. Mais qui poursuit Chloe ?
Faites attention à vous. Vous ne savez jamais qui se tient près de vous. »

Ce livre vous tente ? L’avez vous déjà lu ? 📚

Bon dimanche 😘

 

Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑